D'où vient l'@ ? Tentatives d'explications

en quelques citations

Depuis la naissance du courrier électronique, 
on s'intéresse beaucoup à ce signe.

C'est un symbol formé de la lettre a aux trois quarts encerclée : @ Cet at sign, ou at symbol, ou encore commercial at, est appelé en français a commercial (...) c'est ainsi que le mot arrobas (avec un ou deux r et avec un s final sonore ou non) tend à se répandre (...) 

L’@ est doté de tout un tas de désignations évocatrices ou fantaisistes : escargot, arabesque, a roulé, a arrondi, a-rondi !

En typographie, arobas  serait la déformation de a rond bas (de casse) c'est-à-dire a minuscule entouré d'un rond. (...)

Noëlle Guilloton
Office québécois de la langue française.

Le Trésor du Félibrige de Frédéric Mistral (dictionnaire provencal-francais, 1878) donne le mot aro-bas, déformation de ala-bast qui devrait s'écrire en graphie occitane actuelle ara-bast. Il s'agit d'un crochet que l'on accroche au bât des ânes... 

Jean-François Blanc 

Sa dénomination varie selon les pays : bâton de cannelle en Suède, apestaart (queue de singe) aux Pays-Bas, Shtrudel en Israël, arroba en espagnol. 

Dans les Écritures anciennes et leur influence, le linguiste Berthold Louis Ullman indique que le signe @ serait une ligature, la jonction de deux lettres, abréviation de la préposition latine ad (qui signifie également à, chez, vers) et qu'il daterait du VIe siècle. L'@ resurgit après une longue disparition au XIIe siècle, gothique (...). 

Durant les siècles qui suivirent, le signe @ fut utilisé ça et là dans les échanges commerciaux et les écritures religieuses. De retour sur les machines à écrire suédoises dans les années 20, c'est très naturellement qu'il fut adopté, d'abord sur Telnet dans les années 70, l'ancêtre du réseau actuel, puis sur l'Internet dans sa fonction actuelle de timbre virtuel... 

David Rault, Libération, 17 mars 2000

Mais la préposition at, équivalant ici encore au à français, peut aussi indiquer la situation de quelque chose ou de quelqu'un, un endroit, un point dans l'espace (comme dans Jane is at the office, ou dans He works at home) : c'est sans doute la raison pour laquelle on s'en est servi pour établir les adresses électroniques, entre d'une part, le nom de l'internaute et d'autre part le nom de l'ordinateur hôte et le type d'organisation ou le pays d'origine qui le situent dans l'espace cybernétique. 

Si @ est le a commercial, faisons un parallèle avec le &perluète ou esperluette qui est aussi appelé le et commercial !

Vous avez dit @ ? Mais c'est une vieille connaissance : Le signe @ a été une unité de mesure ! 

@ symbolise une mesure de poids valant ordinairement  12 kg 780 et vient de l'arabe ar-roub, le quart (cf. le célèbre "bidasse remplis mon @!"). 

Dans le Vent de Claude Simon, p.44; ... "assis à cette terrasse éventée et déserte, et la serveuse qui vient de lui apporter son @ d'eau minérale ..." Claude Lévi-Strauss le cite dans Tristes Tropiques, à propos de "la frappe et l'expédition de 199 arrobes d'or, c'est à dire plus d'une tonne et demie". Aragon l'utilise dans Le Fou d'Elsa ; "Il n'y a plus de charbon, plus une arrobe". 

Régine Detambel, écrivain 
l'@ est aussi appelé arrobe à bretelles chez les 'pataphysiciens  
Un peu d'histoire aux Amériques

 

Nous nous sommes rencontrés @ Paris, rue du Cherche-Midi @ 14 heures et @ l'improviste ...
  Retour au cygne préhistorique